Confidences "sur un coin de table"

Mis à jour : 17 avr. 2020

Rencontre informelle « sur un coin de table » avec Christine MARCHAND, art-thérapeute à Saint-Denis de la Réunion.


« Bonjour Christine Marchand. On parle de plus en plus de l’Art-Thérapie. Est-ce que ces deux mots mis l’un à côté de l’autre ne sont pas surprenants ?


- Bonjour Stéphane. Antinomiques mais tellement complémentaires. Il m’arrive d’entendre : « je ne peux pas participer, je ne sais pas dessiner »… Tant mieux car moins on maîtrise la technique et l’esthétique, plus on exprime de choses et on s’en libère. On me dit « Thérapie ? Mais je ne suis pas malade ! »… Thérapie veut dire prendre soin de... et non pas « guérir». L’art-thérapie s’adresse à tous les publics. En particulier celle que j’exerce dite « traditionnelle » extrêmement profitable dans le développement personnel, le bien—être et les fameux ACCE de soi (Affirmation, Connaissance, Confiance, Estime de soi). C'est en fait la thérapie des biens portants, ou de ceux qui vont le devenir (rire).


- Est-ce un phénomène de mode ?


- C’est vrai qu’on en parle de plus en plus, de mieux en mieux. Comme l’ergothérapie, les neurosciences, la sophrologie etc... à leur début, elles sont aujourd’hui reconnues pour leur efficacité et leur nécessité.

L’art-Thérapie semble suivre la même trajectoire. Plus on aura d'outils, plus on aura de possibilités.


- Est-il préférable de pratiquer l’art-thérapie en groupe ou en séance individuelle ?


- Les séances de groupe apportent une émulation, un effet miroir à l’autre, un partage d’émotions vécues très enrichissant pour progresser sans en avoir l’air. Elles utilisent des leviers particuliers et une dynamique intéressante. Facilitant la communication, elles tendent vers l’extériorisation, l’expansion. On sort de sa zone de confort pour l'agrandir.


Les séances individuelles c’est un peu l’inverse, on prend le temps d’aller à l’intérieur de son soi… Cette introspection offre la possibilité de se comprendre, « se vider », se libérer, progresser, s’améliorer. Pour des difficultés ciblées, elle est idéale pour offrir un environnement sécuritaire pour facilité l'expression et la confiance.


- Combien de séances sont nécessaires pour un résultat significatif ?


- Une seule séance peut suffire si le processus créatif est congruent. Des prises de conscience peuvent s’opérer spontanément. Ça peut même faire l'objet d'une "journée détente" comme on va au SPA ou au yoga entre copines. J'ai écrit des séances ludiques qui permettent de se reconnecter à son soi. On y aborde différents thèmes : la créativité, l'imagination, la procrastination, la communication non violente, l'écoute active, la gestion des émotions et plein d'autres choses. La loi d'attraction avec visualisation par le dessin fait un tabac.

D'autres cherchent à être simplement créatives. On y fabrique des objets souvent de déco, des galets peints, des mandalas, des bâtons chamaniques, du art'récup'...


Dans les milieux professionnels, pour améliorer le bien-être et la qualité de vie du personnel, donc la rentabilité car quand on met du sens dans ses tâches, on travaille mieux. Le module s'appelle le BEAT (Bien Etre Au Travail). Il dure une demi-journée avec un suivi hebdomadaire du groupe et débriefing un mois après.


Ça peut être quelques séances : 5 par exemple pour les remédiations de couple, familiales, adaptatives, cognitives. Les fondements de l'élaboration des piliers du bonheur selon Seligman sont sur 5 séances aussi.


En général, les protocoles préconisent pour les thérapies brèves de remédiation par l’art, des modules de 12 séances. Ça peut être moins en fonction des progrès vers l’objectif. Chaque cas est unique. Je m'adapte. Je ne colle d'étiquette en forçant en les forçant à enter dans "le moule" d'une thérapie stéréotypée inefficace et inconfortable. Ma flexibilité autorise les personnes à s'exprimer pleinement en ayant la conviction qu'elles sont écoutées, comprises, considérées, respectées. Le planning est d’un rendez-vous tous les 15 jours, afin de laisser du temps à "l’afformation" du cerveau pour changer ses schèmes : la façon de voir, de faire, de comprendre, d'appréhender, d’agir, de s’accepter, de digérer la séance. Entre chaque, je recommande différentes actions avec une intention de coaching de vie. C'est extrêmement efficace.


Pour les personnes âgées, dépendantes, malades ou porteuses de handicaps, le suivi thérapeutique peut durer le temps du traitement médical à raison d'une fois par semaine. Dans le moment présent, le flown fait oublier l'affliction et les difficultés.Cela procure bien-être, acceptation des souffrances psychologiques et physiques, expression des ressentis quand les mots et les maux sont trop difficiles.


Après, ça dépend aussi du public, si c'est un enfant, ado, adulte, seniors ; des résistances, des attentes, des objectifs, des besoins et de ce que préconisent les personnels accompagnant avec lesquels je collabore pour de meilleurs résultats.


- Vous mettez l’art-thérapie au service du développement personnel ou l’inverse ?


- C’est plus que ça. Je croise mes compétences : Art-thérapie, psychologie positive, coaching, accompagnement d’adultes et d’enfants avec celles des personnes qui viennent en atelier pour créer des jeux pertinents. Je pense être la seule sur l’île à proposer ces prestations. Les bénéfices sont significatifs.


- Comment voyez-vous l’art-thérapie dans quelques années à la Réunion ?


- Je souhaite sa propagation dans les écoles, les institutions, des ateliers de créativité accessibles à tous. Que cette expansion soit communicative et communicante. L’homme est en pleine évolution, les priorités d’ordre matériel semblent laisser la place à celles du bien-être, du partage, de la bienveillance, de l’authenticité, l’expression de soi par l’art est adéquat pour aider à ce changement et construire une nouvelle société où l’humain reprend sa place. De plus en plus de personnes me contactent pour me demander de les prendre en stage ou pour me parler de leur désir d'en faire leur métier. Quel bonheur cet engouement de la jeunesse pour le bien-être de l'autre.


- Christine Marchand, merci de m’avoir consacré du temps « sur un coin de table ».

- Je vous en prie, Stéphane merci à vous.




Christine Marchand

Art-Thérapeute

App 214 - 5 rue Gaston DEFFERRE

97490 SAINTE-CLOTILDE

06 93 02 41 61

page Facebook : https://www.facebook.com/artdeveloppement974/?ref=bookmarks

Groupe journal créatif pour s'amuser tous les jours : https://www.facebook.com/groups/1889460991325543/


21 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout